Un petit Fable 3 pendant les vacances ?

Publié le par Léo Catonnet

Fable-3-PC-01.jpg

Troisième opus de la série de Peter Molyneux (créateur de Dungeon Keeper et de Black&White), Fable 3 nous met dans la peau d'un jeune prince dont le frère ainé est au pouvoir. Votre frère est un tyran, il expoilte Albion d'une main de fer et dans les bas-quartier la populace gronde ; il est de votre devoir envers la nation d'Albion de mener la résistance.

Reprenant les principes de ses prédécesseurs mais dans un univers victorien (révolution industrielle) cet opus en garde l'essence : les héros. Votre père était le dernier vrai héros et Albion est laissé à son sort, c'est à vous de reprendre le flambeau et de porter le sceau des héros.

 

fable3.jpgLes graphismes sont un poils dépassés mais largement rattrapés par un design habile et une animation presque sans défaut. Le level design est hallucinant (dommage que cela manque d'une carte précise pour vous retrouver) et le monde explorable est immense.

La chose qui choquera tout joueur c'est la quasi absence de menu ; on lance le jeu, on choisi son sexe et on se lance dans l'aventure, la touche echap n'ouvre même pas un menu pause mais téléporte notre héros dans son sanctuaire (où l'on peut changer armes et vêtements, inspecter ses stats et accéder à la carte) ça apporte un jeu jouable à 100% pas de menu, pas d'inventaire, juste du jeu. Si c'est choquant au premier abord on se rend compte qu'on est vite pris par le jeu notamment grâce à ça.

 

fable-iii-xbox-360-024.jpgOn retrouve un système de combat similaire au précédents opus alliant des armes de mêlée (épée ou marteau) de la magie et des armes à distance (pistolet ou fusil) il me semble cependant bien simplifié tant dans son maniement que dans sa difficulté et ne laisse aucune place à la frustration (en effet la vie remontant assez vite en combat, à chaque fois que l'on est au bord du gouffre il suffit de sortir le flingue et de faire du kitting).

L'évolution de notre personnage apporte des choix limités mais intéressants, permettant de choisir d'améliorer aussi bien ses compétences sociales et son artisanat que les trois branches liés au combat. Je note au point de vue de l'équilibrage que la magie est plus faiblarde que le reste et demande plus de sceaux (monnaie pour les amélioration, gagnée au fil des quêtes et des combats) pour être montée au maximum. Résultat, il est presque impossible de monter un pur mage viable, et la magie devient plus un moyen de survivre quand on est encerclé. A noter aussi que le choix de l'arme ou du type de magie n'influence pas votre alignement bon ou mauvais, ni inversement. (seules les quêtes d'arme inversent un peu la tendance)

 

3606e209cc-fable-3-xbox-360-33877.jpgLes développeurs ont mis le paquet sur l'aspect relationnel de notre héros, on peut parler avec tous (TOUS!) les personnages du jeu ; devenir ami, amants voir se marier avec eux. Chaque personnage est unique et sa mort est définitive. Si le système de moralité n'a pas trop changé (il est possible d'obtenir la loyauté d'un personnage en faisant en sorte qu'il vous admire ou qu'il vous craigne) je trouve dommage que l'accoutrement et les différentes modifications physiques de votre personnage n'influent plus sur la façon dont le gens vous voient. En revanche les communautés sont bien mieux dissociées ainsi vous pourrez être adulé par les nobles et craint des petites-gens ou bien stigmatiser la communauté d'un village reculé sans (trop) entacher votre réputation dans la ville principale. Il est en outre possible d'avoir un grand nombre d'épouses (ou de maris) qu'il faudra tout de même loger et entretenir, ainsi que s'occuper d'éventuels enfants. Le mariage homosexuel est possible si l'élu(e) de votre cœur est bi ou homosexuel(le) (oui oui, c'est indiqué dans leurs infos). On peut devenir vite riche en achetant de l'immobilier et en le louant, ou bien en investissant dans les diverses échoppes. L'argent sert principalement a acheter des armes et des vêtements. Sinon il fait joli dans votre salle des coffres. A noter que les armes achetées s'améliorent sous certaines conditions (sortes de mini-quêtes à remplir avec l'arme en question), ces condition peuvent demander de tuer un certain type de monstre, de tuer durant une certaine personne, de tuer des gens qui vous aime, etc. ce qui fait que certaines armes seront meilleurs pour les héros bon et d'autre pour les mauvais. Le système de magie, malgré sa relative faiblesse, est intéressant : il permet en effet d'utiliser différents éléments (feu, froid, foudre, vent...) et de les combiner pour obtenir différents effets, beau et utiles mais rarement efficace d'eux-même.

 

fable_iii_screenshot_bowerstone_industrial.jpgL'ambiance de la série est préservée et les personnages sont charismatiques et souvent munis d'un humour potache mais efficace. Les animations de combat (coup critiques) sont parfois délirantes et vraiment bien foutues, vous ne vous lasserez pas de vous agripper à la fourrure d'une balverine pour la pourfendre ou de catapulter un hobb trop curieux à coup de marteau. Certaines quêtes et les dialogues associés sont à mourir de rire. (a noter que certains contenus sont déconseillés aux plus jeunes) On prend finalement un vrai plaisir a jouer a Fable 3, l'histoire est rondement menée (d'ailleurs pour vous mettre l'eau à la bouche sans trop spoiler sachez qu'après la révolte viens le règne, une toute autre approche du jeu) et ce malgré sont coté casual à la limite de la promenade de santé. (d'ailleurs je vous conseil de prendre le mode challenge sinon c'est une blague)

Le jeu doit offrir une quinzaine d'heure de jeu si on le rush, mais il faudra compter bien plus si l'on veux améliorer ses armes a fond, et finir les quête secondaire qui sont généralement géniale. En sachant que l'on peut revenir sur ces quêtes après la fin du jeu.

En conclusion c'est un bon jeu pour les fans de la série ou tout ceux cherchant un jeu trépident avec un humour décalé. Si vous cherchez du challenge il n'est malheureusement pas au rendez-vous dans ce Fable 3.  

 

 

Date de sorite console : Automne 2010

Date de sortie PC : Mai 2011 

Trailer se sortie :

Oui, c'est vraiment la musique du trailer, ils ont du goût quand même.

Aussi le trailer de l'E3 2010, qui présente un peu de gameplay.

Commenter cet article