Vidéo : Of Montreal - The past is a grotesque animal.

Publié le par Léo Catonnet

Kevin Barnes en live acoustique pour dl.aol.com




Traduction des paroles :


Le passé est un animal grotesque
Et dans ses yeux tu vois
A quel point tu peux te tromper x2

Le soleil est haut et fait fondre la neige qui est tombé hier...
Et tu te demande,
pourquoi elle s'est dérangée
Et tu te demande...

Je suis tombé amoureux de la première jolie fille que j'ai rencontré.
Qui pouvait apprécier George Bataille.
Debout au festival Suédois.
Discutant de "Histoire de l'Oeil"(1)

C'est si gênant d'avoir besoin d'une personne comme j'ai besoin de toi.
Comment puis-je l'expliquer ?
J'ai besoin de toi ici, et en même temps ailleurs. X2

J'échoue, j'échoue, je suis parti, juste parti.
Mais au moins je suis l'auteur de mon propre désastre. x2

Rupture de performance, et je ne veux pas l'entendre.
Je ne suis juste pas disponible.
Les choses pourraient être différentes, mais elles ne le sont pas. x2

La fille timide hurle : "Violence! Violence!" x2
Elle devient hystérique, parce qu'on est tout les deux si méchants.
Et que c'est ma scène favorite.
Mais la cruauté est si prévisible.
Ça te rend triste sur scène.

Je pensais que notre projet d'amour avait tant de potentiel.
On dirait que nous n'étions pas fait pour ce monde.
Bien que je ne voulais pas vraiment rencontrer quelqu'un qui l'était (= faite pour ce monde)

Dois-je te crier à la figure ?
J'ai esquivé des lampes et des légumes.
Lances moi tout-ça à la figure...
Je m'en fiche.

Je veux juste que l'on s'amuse.
Mettons cette merde de coté.
Mettons la putain de maison de coté.
Mettons nos putains de corps de coté.
Je n'ai besoin de rien.
Mais amusons nous... Encore

De toute façon tu as de ton coté (2)
La gestapo qui encercle mon cœur.
Et rien ne peut te battre.
Ni la mort, ni les injures.

Tu as vécu si brillamment.
Tu as tout changé.
Je me suis retrouvé à chercher qui j'étais.
Accélérant à travers la lamelle d'une colonie de cellules.

J'ai tenté de me dé-enchevêtrer, de jouer mon parhélion.(3)
Mais même l'apocalypse est éphémère.
Il n'y a ni mort, ni injures.

Parfois je me demande si tu me transformes en mythe come je le fais pour toi.
(répétitions)
C'est mieux quand on le fait.
Je ne veux pas connaitre la vrai toi.

Tu as vécu si brillamment.
Tu as tout changé
Comment fais-tu pour rester lucide ?
Je suis tout seul [???]
Tu me fais me sentir si coupable, par comparaison.

Tu sais, qu'importe où lon soit.
Nous nous touchons toujours par des câbles souterrains.

Je t'ai exploré avec la distance d'un analyste.
Mais la plupart des nuits nous parcourions le même royaume.
Et aucun de nos secrets sont encore rééls.
(répétitions)


Attention cette traduction conscerne uniquement cette vidéo, pas la version studio du morceau.

(1) "Histoire de l'Oeil" est un roman de Georges Bataille parlant de la sexualité de deux adolescent et de leur perversité croissante.
(2) Le Red-Rover est un jeu collectif (comme la balle au prisonier, ou le jeu du facteur) qui consiste à attirer de son coté les joueurs adverses.
(3) Les parhélions sont dus à un effet d'optique qui laisse voir deux boules lumineuses fuyant de part et d'autre du disque solaire.

Commenter cet article